Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Envoyer ce Blog à un ami | Avertir le modérateur

Pose de pavés de rue (sans l'aide de son mari)

cad3d7f175197405493b5f7f01d1add4.jpg
Il s’agit ici d’une petite réalisation. Je ne propose pas d’entreprendre le pavage d’une terrasse de 4 mètres sur 5. C’est autrement plus dur et demande un autre outillage. Ici, on fait avec les moyens du bord.

 

Mantra à se répéter avant de commencer :

Les pavés c’est pas droit

Si c’est pas parfait c’est pas grave

Si c’est trop parfait c’est pas beau

Cliquez sur "lire la suite" pour la réalisation

Matériel à prévoir :

Des pavés de rue de récupération - j’ai trouvé les miens dans la décharge d’une Entreprise de Formation par le Travail - ou des neufs, mais le plaisir ne sera pas le même ;-)))

Du ciment ;

Du sable de rivière (gris, pas jaune comme celui du bac à sable des enfants)

A raison d’une part de ciment pour 7 ou 8 de sable ;

Un niveau ;

Des planches ou autre matériel de récup pour délimiter les bords (les planches du cadre d’un vieux lit en kit pour ma part) ;

Un marteau ou maillet pour enfoncer les pavés ;

Une truelle pour manipuler le mélange.

Réalisation : 

Prévoir un endroit où faire le mélange sable/ciment : il en faut beaucoup, vous ne vous tirerez pas d’affaire avec un simple seau. L’idéal : une cour bétonnée, un trottoir … que l’on nettoiera facilement après. Eventuellement l’intérieur de la brouette.

Creusez suffisamment pour pouvoir mettre 2 cm (ou plus) de sable stabilisé en plus de la hauteur du plus haut des pavés.

Délimitez la surface avec les planches. Ne voyez pas trop grand pour commencer : j’ai procédé deux lignes à la fois, pour épargner mon dos.

Les planches ne doivent pas se trouver « à ras » de la surface à paver. Elles peuvent dépasser allègrement en hauteur. Servir de caisson, quoi. Placez les pavés « pour du faux » pour être sûre de ne pas vous retrouver avec deux tiers de pavé en bout de ligne.

Préparez votre mélange : 1 part de ciment pour environ 7 parts de sable. (ça peut franchement être approximatif). N’ajoutez pas d’eau.

Versez une bonne quantité de sable stabilisé dans votre caisson.

Commencez à placer les pavés, un par un. Moi, j’ai placé la première ligne de la largeur, puis la première de la longueur.

Espacez-les suffisamment (1 cm de joint) sinon, ils risquent d’être mal maintenus ou vous aurez des difficultés à remplir les joints. Vérifiez avec le niveau que c’est bien plan. Enfoncez avec le maillet les pavés qui ressortent trop par rapport à leurs voisins. S’agit de ne pas trébucher dessus les 20 années à venir.

Revérifiez régulièrement avec le niveau que vous ne vous égarez pas.

Tous vos pavés sont placés ? Ils vous semblent droits ? Vous ne ressentez pas de sensation désagréable sous la semelle en passant dessus ? (oui, oui, à ce stade, vous pouvez marcher délicatement dessus) Comblez maintenant les trous en versant autant de sable stabilisé que nécessaire. Tassez et remplissez comme vous pouvez, avec la truelle, par exemple. Attention, le ciment c’est corrosif, ouille les petits doigts. Comme il est pratiquement sec, ce n’est pas comme du mortier, vous ne risquez quand même pas grand-chose.

Vous pouvez rajouter un peu de ciment au sable dans le dernier versement : c’est celui qui se trouvera sur le dessus et qui doit donc s’effriter le moins possible. Utilisez une brosse à poils durs et brossez, brossez, brossez pour tasser et faire entrer le sable dans les interstices.

N’ajoutez toujours pas d’eau. Je sais, c’est dur de résister. On se dit « ca va pas tenir, c’est pas possible ».

Mais si ! L’humidité présente dans le sol et celle qui va se déposer pendant la nuit vont pénétrer le sable stabilisé et agglomérer tout ça.

Retournez une chaise de jardin sur votre ouvrage pour empêcher le chien d’aller gratter et les enfants d’aller marcher.

Nettoyez l’endroit qui a servi à préparer le sable. Nettoyez vos outils, remettez-les dans l’établi de votre Chéri, sous peine de dispute lors de la prochaine réparation du muret de devant. Offrez-lui généreusement, à cette occasion, votre reste de ciment et de sable.

Attendez qu’il rentre et dites-lui :

« T’as vu ce que j’ai fait ?

Toute seule !

Pas mal, hein ? 

Ca te gêne si on mange des surgelés ce soir ? »

Quand tout a bien durci - comptez 3 jours - enlevez les planches et remplissez bien les vides qu’elles laissent par de la terre (ou du gravier, enfin, ce qui se trouve sur le pourtour de votre œuvre).

Commentaires

  • J'adopte le mantra!

  • J'aime bcp aussi! :-)

    Sinon, tout ça sent bien le vécu .... :-)

    Bon, c'est qd le prochain BBQ chez vous ?

  • merci pour vos conseil je viens de réaliser un sentier de jardin en pavés de rue et c'est très beau. comme débutant j'ai quelques petites anomalies mais qui a son charme.

  • felicitations MADAME J'aimerais avoir une femme comme vous meme si la mienne a d'autres qualitées.

  • Merci pour le partage! Je trouve votre blog particulièrement intéressant !

  • Bonjour,
    Très bon article, très bien expliqué et avec humour en plus.
    Merci.

  • Bonjour,
    Très bon article, très bien expliqué et avec humour en plus.
    Merci.

Les commentaires sont fermés.