Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

On comptait les oiseaux ce week-end

C'était le recencement annuel des oiseaux organisé par Natagora.

Je vous avais dit mon désespoir de voir le nombre d'oiseaux diminuer drastiquement dans mon jardin : j'ai compté un rouge-gorge, 2 merles et 3 mésanges (1 bleue et 2 charbonnières).

Et là, subitement, une nuée de mésanges à longue queue!

Impossible de les compter : elles sont très vives, passent de branche en branche, s'agitent sans cesse.

Le dépliant de Natagora les décrit comme "petite boule de plumes à longue queue", c'est vraiment ça.

C'est la première fois que j'en vois chez moi. Nous avons passé un bon moment à les observer. 

81b2da5e63976e4b7d162668973e177c.jpg

(La photo n'est pas de moi, hélas ...)

Commentaires

  • un passage en coup de vent pour te dire merci
    bisous perles de pluie

  • Les passereaux sont en régression partout. Chez moi alors qu'il y 10 ans il y avait encore des dizaines de moineaux domestiques. Aujourd'hui zéro et ce depuis au moins trois ans. Il me reste un rougegorge (probablement un hivernant) un accenteur mouchet et un troglodyte. C'est bien triste tout ça. Merci de ta visite. On se sent bien dans ton blog. J'y reviendrai Promis.

  • On a encore des oiseaux dans notre campagne, mais on les soigne en leur offrant le gîte et le couvert : des haies des arbustes à fruits et des insectes qu'on ne détruit pas, etc...
    Je n'ai jamais vu de mésange à longue queue.

  • le spectacle des mésanges me ravit mais il serait extrèmement difficile de les compter 10, 20, 40, 60 ? pareil pour les merles, les rouges gorges sont moins nombreux et l'autre jour c'était un verdier ?
    bon je poste demain et tu me dira

  • Pas simple de les compter!!! Ca vole dans tous les sens et de tous les côtés! Jamais vu non plus ces mésanges là...

  • J'ai participé aussi à ce recensement. Chez moi les mésanges à longue-queue jamais vues, et cette année les mésanges nonnettes très rares.
    Par contre mésanges bleues, mésanges charbonnières, et moineaux à volonté + geais, corneilles, merles, pies, accenteurs mouchet et sitelles en petites quantités.

  • Moi ce sont les nonettes dont j'ai beaucoup par contre les bleues sont assez rares. Je leur offre aussi le gite et le couvert.

  • Chez moi, j'ai recensé autour de la mangeoire :
    3 mésanges charbonnières
    2 mésanges bleues
    1 rouge-gorge
    1 linotte
    3 pies
    1 geai
    1 merlette
    2 merles
    1 gros-bec (mais qui n'a fait qu'une apparition !!!)

    Je suis situé à Tihange (Huy)

  • Je vis en zone urbaine en Normandie et j'ai la chance de voir nicher des merles tous les ans . Ces merles fréquentent le jardin toute l'année . Il y a une multitude de moineaux et de mésanges .Les rouge -gorges sont un peu moins nombreux . Je suis très surprise de la petite fréquentation des étourneaux alors qu'ils dominaient en nombre l'an passé .
    Merci pour ce sujet .
    Bises

  • Chez moi ce sont plutôt de gros oiseaux : pies, corbeaux, pigeons (ou colombes ou je ne sais pas) et merles. Il y a quelques petits oiseaux mais ils sont vite chassés par les plus gros.

  • demain ? c'est aujourd'hui

  • Depuis 4 ans, j'installe des mangeoires en hauteur dans mon jardin. Elles sont fréquentées par de nombreux verdiers, des mésanges bleues et charbonnières, des pinsons des arbres, des moineaux, parfois un ou 2 rouges-gorges. Il ya aussi des merles, des pies, des tourterelles et des étourneaux (qui eux ravagent tout en un rien de temps).
    Il ya 2 hivers passés, j'avais eu la chance d'observer un gros bec et un pic épeiche....depuis j'espère en revoir.Mais avec la disparition des haies et bosquets comment les oiseaux vont-ils résister?

  • Dans notre maison de campagne (près de Rambouillet En eure et loir, France) nous avions une nuée de mésanges bleues chaque année, délicieuses petites choses que je nourrissais avec plaisir pour les voir venir tout près... et puis depuis qques années, je n'en vois plus beaucoup malgré mes efforts pour les attirer...

    La faute à qui ? les pesticides (je suis au début de la Beauce, grande plaine céréalière productrice de blé, de maïs et de colza) et toutes les cochonneries que les agriculteurs sont obligés de répandre pour faire du rendement, hélas.

    Je n'ai pratiquement plus de papillons non plus, et les jolis petits écureuils qui venaient jusqu'à la terrasse ont disparu aussi : mais eux, c'est à cause des bois que j'avais autour de la maison et que le propriétaire a ratiboisé... pour en faire des allumettes et des crayons. snif

    j'ai toujours par contre des charbonnières, des merles, des étourneaux, quelques moineaux (mais moins) et des corbeaux magnifiques qui se tapent la cloche dans les champs fraîchement retournés et terminent les pommes qui sont au pied de l'arbre (ou les cerises qui sont dessus !) !

    amitiés,
    nekita

Les commentaires sont fermés.