Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Envoyer ce Blog à un ami | Avertir le modérateur

  • Petites scènes d'automne

    Voici les objets trouvés, reçus, achetés, dont mon petit capharnaüm s'est enrichi ces derniers temps :

    Un clin d'oeil à Marie-Christine, d'abord, qui m'a fait parvenir ceci, aussitôt rempli de dalhias : 

    39ad4634b26b5975e8493ba4279796ad.jpg
    Plusieurs autres choses d'elle, chez moi (merci! toutes vont bien!) ... à découvrir un peu plus tard ...
    J'ai aussi acheté quelques plantes - oui oui - et conteneurs divers, en brocante :
     
    b853ee2b7fe57745ffa1418355f8cee0.jpg
    c8bd3e894f1f931dcf4efd1cd9ee3f6b.jpgLes sédums que vous voyez ci-dessus ont été récupérés en avril, sur un tas de déchets de tonte. Les voici, à gauche, si malheureux d'avoir été abandonnés.
    J'ai coupé les tiges et les ai repiquées directement en terre. Beaux progrès, n'est-ce pas ?
    f369bf6306de7c950e4fe6b58f8d51ed.jpg
    Et une collection de pots en zinc, assez bienvenus vu la désharmonie qui règnait dans le living.
  • L'héritage de Tante Bouchon

    On l'appelait Tante Bouchon. C'était la tante de mon papa, réputée pour sa maniaquerie et sa méfiance (aversion ?) envers les enfants.

    "Un enfant ça fait des crasses".

    A 40 ans, les petits-neveux et petites-nièces étaient toujours dans la catégorie des enfants ...

    Jamais invités, nous n'avons pu goûter aux très célèbres Gaufres Dessechées du Nouvel An. Celles qui devaient tremper dans le café pour être avalées.

    Très chère Tante Bouchon, les "grands-qui-ne-font-pas-de-crasses" voulaient se débarasser d'une partie de l'héritage (partie dénommée "tous les vieux brols"). T'imagines ?

    Tes objets sont chez moi, maintenant, regarde! (dans un état impeccable, merci de ces années de maniaquerie).

    Héhé ... C'est pas ce que tu avais prévu, hein ?

    606ceb7897555d6a61e2eb95933b54ef.jpg
    5b946e94d676db48427ebf9ddd7e9bcb.jpg
    be055f0c3381b0565a1258ce44d3f5ba.jpg
  • Automne

    L'automne débarque déjà dans mon jardin ...

    e380dff31591ba5ff63b0c42fafa92a4.jpg
    57a9582123675daefcb2a6b60df0f11a.jpg
    Les asters ne sont pas très heureux chez moi;
    les anémones non plus;
    mais les tabacs, cette année, quelle réussite!
    76f0d1d30476386d95396048bdd9a051.jpg
    Cette fois je tiens la recette parfaite :
    semis en février à l'intérieur,
    sortie au jardin en juin,sur la table de jardin
    repiquage en juillet quand les feuilles n'évoquent plus la salade pour les limaces.
    Qui veut des graines ?
    j'en envoie volontiers.
  • Cuivre

    Je n'en avais encore jamais vu de pareil.

    Il me faisait de l'oeil sur le trottoir, à cette brocante.

    En plus, la pauvre dame, sans doute pas très habituée à ces hauts lieux de la négociation, avait écrit sur son front : "arnaquez-moi, je ne suis pas capable de me défendre". (oui, je l'avais déjà versée dans la catégorie pauvre petite madame mal armée pour affronter la vie)

    Et donc :

    C'est combien votre lustre ?

    20 euros.

    Silence.

    Mais je le laisse pour 12,50.

    Moue de dégoût de l'acheteur potentiel (longuement travaillée, qui a eu maintes fois l'occasion de faire ses preuves)

    Vous en auriez donné combien, monsieur ?

    10.

    Là, elle doit sentir qu'elle a fait une connerie, qu'elle aurait bien fait de s'accrocher au montant précédemment énoncé. Ouvrir une brêche comme ça, c'est une TERRIBLE ERREUR.

    Vous voyez, il n'est pas à moi, c'est à ma vieille tante qui blablabla. (Tentative de culpabilisation)

    Je vous en donne 10, madame, vous le laissez ? (raté, la tentative)

    12,50, vraiment, non, c'est trop cher ?

    Oui. 10, ça va ?

    Bon, ben d'accord.

    Passiflore, prompte à se laisser gagner par la compassion :

    Pauvre dame, c'était pas cher payé 12,50, on aurait pu, quand même. (juste, non ?)

    LeChéri, très rationnel : Elle n'était pas obligée d'accepter, quand même. Et c'est elle qui m'a demandé combien je donnais. (juste aussi, je reconnais)

    Elle s'empare du billet. 

    On s'empare de l'objet (purée que ça pèse, t'as vu où est la voiture ?).

    Elle nous lance : "et bon courage pour le nettoyer"

    Pssst, un jeu d'enfant, le nettoyer, kestucrois madame. (il est en quoi, tu penses ? euh ... je sais pas ...)

    Alors, voilà, il est en CUIVRE !

    Zavez déjà nettoyé du cuivre, vieux et sale, plein de volutes et de petites formes découpées ?

    Ben nous on s'y est collés!

    Produit du magasin - Sidol pour ne pas le citer - : zéro effet.

    Recette internet* : bouge-toi! Ca décape de chez décape, pas tout le lustre d'une fois, malheureusement. Et les restes de mélange se transforment sans l'ombre d'un remord en vert-de-gris. Oh joie bonheur!

    Bref, il est toujours dans le garage.

    54c22bbc337f297b4f7abe8d961d5f7d.jpg

    * gros sel, vinaigre, farine à parts égales, laisser agir 30 minutes.